Le baiser des ombres, de Laurell K. Hamilton

Publié le par Pikachu

Pourquoi ce livre ? Je l’ai emprunté à la bibliothèque presque par hasard. Pas 100% par hasard. Je connaissais l’auteure via Livraddict : c’est sous sa plume qu’Anita Blake a pris forme. Je n’ai même pas pris le temps de lire la quatrième de couverture, j’ai fait confiance…

 

 

cover 16 - Le baiser des ombres

L’histoire : (par moi, parce que la quatrième de couverture, vous pouvez la trouver facilement ailleurs ^^)

Les humains vivent en (presque parfaite) harmonie avec diverses créatures magiques, tels les gobelins, feys, et autres sithes.

Merry Gentry est détective à Los Angeles depuis trois ans. Elle se fait passer pour une humaine, mais elle ne l’est en fait qu’à moitié, possédant du sang fey. Elle est d’ailleurs la Princesse Meredith NicEssus, nièce de la Reine de l’Air et de l’Obscurité de la Cour Unseelie. Cette dernière veut la tuer depuis qu’elle a six ans !

Lors d’une affaire, elle se trouve confrontée aux Larmes de Branwyn, puissant aphrodisiaque magique, et est repérée par sa famille. Les Gardes de la Reine se lancent à sa poursuite…

 

Mes impressions :

Ahah ! Je ne m’attendais pas spécialement à ça ! Alors là…

D’après ce que j’ai pu lire sur le net, il s’agit d’un livre genre « urban fantasy »… Je ne savais pas trop ce que ça voulait dire, donc j’ai fait des microrecherches à côté, et ça ne m’a pas beaucoup éclairée, mais au moins, ça m’a permis de cerner un peu mieux les différents « genres ».

L’histoire, c’est Merry elle-même qui la raconte (j’aime bien quand c’est comme ça, il est plus facile de se mettre dans la peau du personnage). Elle nous plonge de suite dans son monde. On apprend au fur et à mesure à faire les distinctions entre les différents « types » de créatures. En l’occurrence, notre héroïne est une fey, mais pas à 100 %. C’est pour ça qu’elle a quitté la Cour Unseelie. En fait, sa tante ne l’aimait pas à cause de son sang « impur » et désirait la tuer.

Les personnages sont très crédibles à mon goût. Que ça soit les gentils ou les méchants, tous sont bien décrits. On ne peine pas à les imaginer. En fait, tout l’univers de Merry est bien construit, pas à un seul moment je ne me suis dit que c’était tiré par les cheveux, donc c’est bon signe.

L’histoire est plausible. Ce n’est pas l’enquête de départ qui tient en haleine. Elle, elle sert juste à lancer l’histoire. Limite, je l’aurais presque oubliée au fil des pages (et ça ne m’aurait pas gênée de ne pas savoir ce qu’il advenait des victimes) !

Je tiens à prévenir quand même : ce livre comporte des parties érotiques. Au début, ça m’a limite choquée (je ne m’y attendais pas) ! Ça me saoulait un peu au départ, et je sautais carrément les passages en fonction des mots-clés. Mais sachant que la Princesse NicEssus (c’est moi où il y a un vilain jeu de mots sous ce nom ?) est issue de trois générations de déités de la fertilité, on peut comprendre ça !

Une chose est sûre, je lirai la suite (qui se trouve à la bibliothèque, youpi). Il y a en particulier un personnage masculin qui m’intrigue, et je suis curieuse de voir si mes pressentiments sont bien fondés. La suite, elle s’intitule La caresse de l'aube (à mon avis, le côté érotique sera encore présent !).

Petit ajout : j'avais oublié de le préciser, mais dans ce livre, il y a une originalité... On parle plus de polyandrie que de polygamie ! En effet, c'est à Merry de se constituer son « harem » !

 

Plus d’info :
Titre : Le baiser des ombres (V.O. : A Kiss of Shadows)
Auteur : Laurell K. Hamilton
Traduction : Betty Peltier-Weber
Éditeur : Pocket (Fantasy)
Année d’édition : 2004
Nombre de pages : 639 pages
Prix de vente : 35€ (mais pas sûre, vu seulement d’occasion)
Mon avis : 7/10

 

À venir : Artemis Fowl, de Eoin Colfer.

Publié dans 3 à 4 Pikachus

Commenter cet article

Mina 16/05/2010 17:17


Contrairement à toi je n'ai pas aimé. J'ai trouvé les personnages inintéressants, l'intrigue totalement oubliée au fil des pages, les scènes érotiques amenées n'importe comment, je ne lirais pas la
suite... =$
Dommage, l'univers me plaisait bien pourtant


Pikachu 16/05/2010 21:55



:/


Si je me souviens bien, dans la suite, les scènes érotiques sont beaucoup moins présentes (chose que j'avais apprécié, car comme toi, je n'avais pas trop apprécié).


Dommage...



Les lectures d'Alexielle 24/01/2010 15:23


Bonjour,

J'avais également beaucoup aimé aussi! et comme toi, j'ai tiqué sur le nom (à mon avis, c'est voulu, la traduction ayant suivi la V.O. car une coïncidence comme celle-là est étrange!)


Pikachu 24/01/2010 17:40



J'ai enfin vérifier le nom V.O. : c'est le même, donc pas de vilain jeu de mot ! En tout cas, le hasard fait curieusement les choses !!



Taliesin 23/01/2010 11:17


Sachant que les noms des personnages (à part pour Harry Potter sans qu'on comprenne pouquoi) ne sont que très rarement changés, je pense plutôt à une coïncidence... Sinon j'avais vu ce bouquin en
librairie, et je l'avais zappé justement à cause des passages érotiques qui auraient tendance à me gaver plus qu'autre chose moi aussi... C'est d'ailleurs étrange comme SF, Fantasy et "érotisme"
sont souvent liés...


Pikachu 23/01/2010 21:51



Heureusement, l'histoire de fond m'a plu ! Pour ce qui est des noms qui changent, dans The Host, en V.O., l'âme s'appelle Wanderer, et en V.F., c'est Vagabonde... donc ce n'est peut-être pas si
singulier que ça l'adaptation des noms !



Véro. 22/01/2010 20:41


Je voudrais pas dire mais effectivement, le nom de la princesse est spécial tout de même !


Pikachu 22/01/2010 20:52



Merci, tu me rassures ! Hors contexte, ça serait peut être passé, mais là... Il faudrait que je check le nom en VO, on ne sait jamais !



MyaRosa 22/01/2010 17:19


Pourquoi pas? Ca m'intrigue assez.


Pikachu 22/01/2010 17:54



Je ne l'aurais pas acheter, mais je dis merci à ma bibliothèque ! Ca change un peu ^^