Un crime parfait, de David Grann

Publié le par Pikachu

Pourquoi ce livre ? A la bibliothèque, avant de partir, j’ai fait un tour du côté des « nouvelles acquisitions ». J’ai vu ce petit livre (9cm x 14cm x 0,5cm) de 80 pages, avec une quatrième de couverture attirante : « L’art de duper ses pairs est le visage même de la vérité. David Grann ». J’ai voulu en savoir plus !

 

cover 15 - Un crime parfait 

L’histoire : (par moi, parce que la quatrième de couverture ne vous en dira pas suffisamment)

Courant décembre 2000, le corps de Dariusz Janiszewski est retrouvé dans un fleuve Polonais. Il présente des signes visibles de tortures. La police lança une enquête approfondie, mais, faute de preuve, l’affaire fut classée au bout de six mois, la presse polonaise qualifiant ce crime de « parfait ».

Presque trois ans après la découverte du corps, Jacek Wroblewski, détective de la police de Wroclaw, décide de rouvrir l’enquête, à la recherche du petit indice négligé. Il remonte la piste du téléphone portable de la victime, revendu sur un site d’enchères sur internet quatre jours après le meurtre. Un certain Krystian Bala, auteur du livre controversé Amok, en était le vendeur. Le détective décide de se plonger dans la lecture du roman. Etonnamment, il est décrit un crime avec le même mode opératoire que celui utilisé pour Janiszewski…

 

L’auteur :

David Grann est né en 1967 à New York. Ancien rédacteur en chef de The New Republic puis de The Hill, il est actuellement journaliste au New Yorker.

 

Mes impressions :

A la fin de ce livre, je me suis posée une question : réalité ou fiction ? Après de courtes recherches sur le web, j’ai compris que l’histoire avait bien eu lieu… Ce qui change un peu mon regard sur ce livre. De plus, je viens à l’instant de rouvrir le livre dans ses premières pages, et, juste avant le nom des éditeurs, il est noté : « True Crime [le titre V.O.] a été publié pour la première fois dans The New Yorker les 11 et 18 février 2008. »

Ce livre est très court (80 pages) et se lit donc très vite. Quand je l’ai refermé pourtant, j’ai eu presque l’impression d’avoir lu le dossier complet de l’affaire ainsi que le livre de Bala.

Malheureusement, j’ai peur de trop en dire (mon résumé semble bien long pour un livre si court au passage) !

Pour ce qui est du style de l’auteur, il s’agit d’un article journalistique, donc c’est assez brut de décoffrage. J’entends par là qu’il ne faut pas s’attendre à un découpage en chapitres. Le texte est à lire d’une traite.

Pour finir (et arrêtez de lire mon article si vous pensez lire le livre en gardant un peu de suspens), voici comment se termine plus ou moins l’affaire :

« Bien que la Cour trouvât un ‘lien indubitable’ entre Bala et le meurtre, elle conclut qu’il y avait encore des failles dans ‘l’enchaînement logique des preuves’, qui devaient être comblées, comme le témoignage contradictoire des médecins légistes. La Cour refusa de laisser Bala sortir de prison mais exigea un nouveau procès, prévu pour printemps 2008. »

Je n’ai rien trouvé sur ce nouveau procès…

 

Plus d’info :
Titre : Un crime parfait (V.O. : True Crime)
Auteur : David Grann
Traduction : Violaine Huisman
Éditeur : ALLIA
Année d’édition : 2009
Nombre de pages : 80 pages
Dimensions : 9cm x 14cm x 0,5cm
Prix de vente : 3€
Mon avis : 5/10

 

À venir : Le baiser des ombres, de Laurell K. Hamilton.

Publié dans 2 à 3 Pikachus

Commenter cet article

Véro. 20/01/2010 16:01


C'est toujours impressionnant de savoir que l'on lit une histoire vraie ...


Pikachu 20/01/2010 23:24



En effet ! Surtout qu'au départ, je pensais lire une simple petite histoire...



100choses 20/01/2010 14:29


Cette affaire m'intrigue beaucoup, je note!


Pikachu 20/01/2010 14:39



En tout cas, c'est un petit livre qui ne prend pas beaucoup de place ! Vite lu,  mais pas oublié si vite...