La Mécanique du Coeur, de Mathias Malzieu

Publié le par Pikachu

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv64925742.jpg

 

Ce qui m’a fait acheter ce livre…

J’en ai tellement entendu parler que, lors de mon dernier passage chez le libraire, j’ai craqué. Pour être originale, voici ce que raconte la quatrième de couverture :

Édimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve.

Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve...

 

Ce que j’en ai pensé…

Par un temps si froid, parlons de couverture. Cette couverture m’a de suite fait penser à l’univers de Tim Burton : du noir et blanc, une horloge à la place du cœur, une jeune femme avec une robe longue (ne me demandez pas pourquoi ce détail me fait penser à Tim Burton, je ne saurais pas répondre)…

Après avoir tourné quelques pages, j’étais toujours dans l’univers de Tim Burton, mais sous la plume d’un chanteur de rock. Poésie et mots crus se mêlent d’une manière étrangement agréable.

Avant que vous ne lisiez la suite de mon billet, je tiens à vous annoncer une chose terrible : je réalise doucement que je suis schizophrène… J’avais lu des avis très positifs sur cette œuvre, et d’autres très négatifs. Soit du blanc, soit du noir. Mais mon cœur balance entre les deux…

Je dis blanc pour l’originalité de l’histoire et pour l’écriture un tantinet poétique de notre auteur-chanteur-compositeur-interprète. Je dis noir pour… je ne sais pas en fait, mais c’est mon sentiment global à la fin de la lecture.

Les personnages sont assez touchants dans l’ensemble, mais Jack ne m’a pas spécialement charmée. Peut-être que le noir vient de là…

Divers thèmes sont abordés dans ce court roman/conte : l’amour d’une mère à un enfant, d’un enfant à une mère, l’amour tout court, le mépris de la différence, le mensonge… ça fait peut-être un peu trop pour moi. C’est probablement à cause de ça que je n’ai pas aimé Jack. Il était trop une caricature du pire possible. En le rencontrant, on ne pourrait dire que « oh le pauvre » ou « mais c’est quoi ce monstre ? ». Ça ne m’a pas plu…

 

Ceux à qui je conseille ce livre…

Ceux qui veulent découvrir l’écriture de Mathias Malzieu couchée sur du papier non glacé, ceux qui veulent lire une histoire triste, ceux qui aiment lire le la poésie.

 

Ceux à qui je conseille ce livre…

 Les schizophrènes comme moi, ceux qui ne savent pas lire, ceux qui ne savent pas apprécier les petites rimes glissées çà et là, ceux qui ne veulent pas lire, ceux qui n’aiment pas Mathias Malzieu…

 

Si je devais en extraire une phrase, ce serait…

« Ce n’est plus une sauce piquante notre histoire, mais une soupe aux hérissons. »

 

Si je devais donner une note…

3

 

 

 

Si vous voulez avoir plus d'avis positifs...

L’Ogresse, Wilhelmina, SetsukaFrankieAzariel87, Bulle, Gerry29naki2164Choukette, et Lyra Sullyvan. (J'espère n'avoir oublié personne...)

 

C'était ma première lecture commune :)

Publié dans 2 à 3 Pikachus

Commenter cet article

Serena 20/09/2010 13:58


Un joli conte :)


Pikachu 20/09/2010 20:42



Mais hélàs pas mon préféré...



Véro. 04/07/2010 16:35


Je n'étais pas tentée à la base et je ne change pas d'avis.


Pauline 02/07/2010 08:36


T'es marrante !
ton billet est sincère :)


Pikachu 02/07/2010 18:35



Merci ^^



joey7lindley 01/07/2010 21:23


Je publie seulement mon avis ce soir... Je suis en retard!


djak 01/07/2010 17:10


mon avis n'est pas non plus emballé... Une lecture plaisante, mais pas mémorable.


Pikachu 02/07/2010 18:37



Je m'en vais lire ton avis de ce pas ;)