Delirium, de Lauren Oliver

Publié le par Pikachu

Ce qui a fait atterrir ce livre entre mes mains

Un partenariat Livraddict ! En fait, j’avais eu des échos très positifs à son sujet. Je souhaitais me faire ma propre opinion sur ce livre à l’aspect très soigné, et j’ai eu la chance d’être l’une des dix sélectionnés.

 

Ce que la quatrième de couverture dévoile

Et si rien n'était plus dangereux que l'amour ?

Plus que quatre-vingt-quinze jours, et je serai enfin protégée de l'amor deliria nervosa. Après le Protocole, je serai heureuse et en sécurité. Pour toujours. C'est ce que tout le monde dit. Et je l'ai toujours cru. Jusqu'à aujourd'hui.

Car aujourd'hui, tout a changé.

Si l'amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison. Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée. Si l'amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu'une éternité de mensonges.

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24675838.jpg

452 pages.

Titre v.o. : Delirium

Ce que je pense de l’objet livre

Quand j’ai sorti le livre de l’enveloppe, ma mère était présente et a simplement dit « Wahou ! Il est magnifique ! » Et je pense que ça résume bien ma pensée. La couverture est veloutée et mélange habilement nuances de rose et noir. C’est un livre que je vais sûrement garder précieusement !

 

Ce que j’ai pensé de l’histoire

   « Et si rien n’était plus dangereux que l’amour ? » Quelle phrase accrocheuse !

   J’avais aperçu plusieurs avis très « enamourés » sur ce livre. Merkillia m’a d’ailleurs appris un nouveau mot : « dithyrambique ». C’est celui qu’elle a utilisé pour qualifier les avis à son sujet… Et je suis d’accord avec elle ! D’ailleurs, j’avais très peur d’être déçue, car ce genre d’encensement me fait beaucoup espérer, et mes attentes étaient nombreuses ! Alors, qu’en ai-je pensé ? Suis-je également sous le charme ?

 

~~ Bienvenue dans un monde sans amour ~~

   Lauren Oliver nous plante un décor dans lequel l’amour est prohibé, considéré comme une maladie. Heureusement pour les habitants d’un Portland grillagé, cette maladie contagieuse peut être maîtrisée grâce au « remède ». Grâce à lui, hommes et femmes peuvent vivre en toute sécurité, à l’abri du désir et sans crainte de maux de cœur, hautement dangereux pour la santé…

   Pour maintenir ce climat sans amour, les autorités ont donc recours au Protocole (une opération-remède pratiquée chez des patients d’au moins dix-huit ans), mais également à un régime de terreur… Comme je vous le disais plus haut, la ville est protégée par un grillage électrifié. Protégée ? De qui ? Des Invalides, cachés dans la Nature, ou des Sympathisants. Ceux-ci ont été contaminés et souffrent de l’amor deliria nervosa. Ces reclus cherchent à contaminer les Invulnérables ou les plus jeunes.

   Nous voici donc dans un monde sans amour, où les couples sont déterminés par une sélection faite lors de l’Évaluation, examen préliminaire au remède. Aucune place pour les émotions. Ce monde aseptisé semble plaire à Lena, jeune fille à quatre-vingt-quinze jours du Protocole. Jusqu’au jour où…

 

~~ Lena, Hanna et A. ~~

   Au début de l’histoire, Lena est une fille simple, ordinaire, respectueuse des règles. Son passé n’est pas parfait, sa mère ayant été infectée et insensible aux quatre Protocoles qu’elle a subis. Issue d’un milieu plutôt modeste, sa meilleure amie est pourtant dans une situation très différente. Cette amie, c’est Hanna. Elle a tout pour plaire. Grande, blonde, sportive… Mais elle a un penchant pour la musique interdite ! Et pas que ça ! Ces choix effraient Lena, et à juste titre…

   Lena est un personnage très intéressant, et c’est à travers ces yeux que l’on suit les événements. D’abord impatiente de subir le Protocole pour se protéger de l’amor deliria nervosa, une rencontre va la faire changer d’avis : celle de A.

   J’ai beaucoup aimé suivre Lena. Son histoire est très touchante, et le cheminement de ses pensées est très logique. Aucune « absurdité » ou incohérence dans ce personnage. Victime de la société dans laquelle elle vit, elle arrive à se réveiller. Mais quand on aime, on souffre…

 

~~ Infection triple ~~

   Lena est triplement infectée : amour familial, amitié, et amour. En effet, dès son plus jeune âge, elle a connu l’amour, celui de sa mère. Même si au début elle n’en mesure pas l’importance, elle en prendra conscience au fil du temps. Cette prise de recul est racontée justement, et les révélations liées à cette « infraction » sont touchantes.

   Une des clés du Protocole, c’est la dissolution des liens que les adolescents peuvent créer. Ainsi, après l’opération, les Invulnérables se lient en fonction de leur niveau social. Et fatalement, Lena et Hanna seront séparées. Une telle amitié ne peut subsister… C’est très troublant de voir combien chacun accepte cette terrible destinée.

 

~~ Une narration sans faille ~~

   La plume de Lauren Oliver est très agréable à lire. L’univers dans lequel elle nous plonge est tout à fait plausible. À aucun moment je ne me suis dit que ça clochait. Il y a même de la poésie dans cette histoire. Une douce et douloureuse poésie.

   La narration à la première personne m’a profondément impliquée dans cette histoire, mon cœur battait à l’unisson de celui de Lena. Je vivais ses déceptions et ses joies avec une intensité que j’ai rarement ressenties. Lauren Oliver m’a fait voyager très loin…

 

~~ Petite conclusion ~~

   Si la fin n’avait pas été aussi brutale, il m’aurait été très difficile de sortir de cette histoire. Tout cela m’a fait penser à un rêve duquel on sort de manière très soudaine à cause du choc final. Il ne me tarde qu’une chose : pouvoir retrouver Lena au cours d’un rêve prochain, en espérant très sincèrement qu’il ne vire pas au cauchemar…

   Je présente les symptômes de la phase trois (critique) présentés à la page 161. Mon état est donc grave, et c’est la faute de ce livre. Et je vous souhaite de connaître et de ressentir cette maladie. Si vous hésitiez à lire ce livre, n’ayez crainte, succombez à la tentation. Toutefois, prenez garde : votre voyage risque d’être sans retour.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Hachette Jeunesse/Black Moon pour m’avoir permis de découvrir cette perle.

 

Une petite citation pour la route

«  Aimer : un mot unique, une chose fuyante, pas plus épaisse qu’un fil. Voilà ce dont il s’agit : le fil d’un rasoir. Qui s’insinue au cœur de votre vie et le coupe en deux. L’avant et l’après. Le reste du monde tombe d’un côté ou de l’autre.

   Avant et après. Quant au pendant, il n’est pas plus épais qu’un fil, lui non plus» P316

 

Informations complémentaires

Site web de l’auteure : http://www.laurenoliverbooks.com/

Éditeur V.F. : Hachette Jeunesse – Black Moon

Traduction : Alice Delabre

Première année de parution (V.O.) : 2011

 

Temps de lecture

Trois jours de pur bonheur.

 

Si je devais donner une note…

5 

 

Si vous souhaitez lire d’autres avis…Cute Pikachu by kitsuene

fangtasia, ilnyak1pas, LaureduMiroir, Mlle_Lily, Jess, Lalou, Ch0u:), Heclea, iwry, cc, Mallou, Miawka, La Mordue, deliregirl1, Bookaholic, mariiine, Azilys, Azariel87, Acsylé, Archessia, Lady K, Mandy, L@ura, Aube, Odwy, Liliebook, Babynoux, MyaRosa, piloute_10

Publié dans Coups de ♥

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Merkillia 12/07/2011 21:16



Je l'ai terminé il y a quelques temps et je peux dire que cela a été un gros coup de coeur! Les émotions sont tellement fortes dans ce livre, ça m'a chamboulée! Je me suis sentie très proche de
Lena et j'ai vraiment eu l'impression de vivre certains moments avec elle, comme si j'étais elle!



Karine:) 05/04/2011 02:29



J'ai lu le premier roman de l'auteure il y a quelques mois et je me promets de lire celui-ci.  Un jour.  Peut-être.  quand il croisera mon chemin.  Tous les avis sont
positifs. 



Pikachu 06/04/2011 22:09



J'ai commandé Before I Fall... Je sais, je suis faible... Mais c'était trop tentant !


Comme ça, je pourrais voir s'ils sont dans le même genre...



Véro. 30/03/2011 22:01



Si ce n'est pa sun billet élogieux ça !



Pikachu 30/03/2011 22:58



J'ai aimé de A à Z. Difficile d'être autrement qu'élogieux !



Luthien 25/03/2011 17:45



Quelle critique enthousiaste ! Un livre qui me fait très envie. o:



Pikachu 26/03/2011 14:15



J'ai aimé, donc il est normal que je sois enthousiaste ! Laisse-toi tenter ;)



Merkillia 22/03/2011 19:14



Pffff, faudrait vraiment que j'arrête de lire des avis au sujet de ce livre! Ça en devient insoutenable de ne pas l'avoir sous la main!! 


En tout cas, contente que tu aies aimé (et contente de t'avoir appris un nouveau mot! )!



Pikachu 22/03/2011 21:24



Oooh pauvre Merkillia ! Je compatis...