Une vie de Pintade à Paris, de Layla Bernay et Laure Watrin

Publié le par Read-iQL

Pourquoi ce livre ? Grâce au partenariat Le Livre de Poche et Livraddict !

 

cover 6 - pintades

 

L’histoire : quatrième de couverture

La réputation des Parisiennes n'est plus à faire. Partout dans le monde, on les dit élégantes, sophistiquées, gourmandes, séductrices nées, dépensant la moitié de leur salaire en lingerie. Layla Demay et Laure Watrin explorent la basse-cour des bords de Seine et vous font découvrir les coulisses d'une capitale que vous croyez connaître. De Belleville à Passy, du Marais au canal Saint-Martin, de Convention à la rue Lepic, qui sont-elles vraiment ? Bobos, frondeuses, débrouillardes, héritières des vieilles familles, provinciales « montées » à Paris, immigrées, comment vivent-elles dans une ville qu'elles seules ont le droit de dénigrer ? Cet ouvrage est à la fois une étude de moeurs, une série de portraits piquants, et un guide pratique pour survivre dans une ville dont on n'a pas forcément tous les codes, même quand on y habite !

 

Mon avis :

Tout d’abord le livre en lui-même : un petit livre tout en rouge et noir (plus blanc, la couleur des pages), avec quelques illustrations bien choisies et très représentatives des « pintades parisiennes ». Avec toutes ces bonnes adresses, on a l’impression d’avoir à faire au guide touristique de la Parisienne. On découvre les bons coins pour un shopping moins cher (comme les fameuses « soldes de presse »), les bars et restos sympa, les « nail bar »…

Ce livre aurait aussi pu s’intituler « Ce qui se dit de vrai (ou faux) sur la Parisienne en 338 pages » ! En effet, tous les clichés y sont démentis ou affirmés, exemples à l’appui bien sûr ! Les pages se lisent vite, et il m’est souvent arrivée le rire toute seule. Le style d’écriture est très fluide, et le mélange mot-anglais dans phrase-en-français est très hip (et non hype comme certains auraient pu le penser !). L’usage (abusif… ou pas) des parenthèses est très amusant, comme en témoigne : « On ne veut pas jeter de l’huile (d’olive première pression à froid) sur le (pot au) feu » ou bien : « Tout ce qui est petit est mignon (à l’exception de notre président ?). » !

 

Toutes les Parisiennes sont passées au crible dans ce petit guide, personne n’y échappe ! Et donc, fatalement, chaque Française (ou Belge peut-être aussi) doit pouvoir s’y reconnaître. N’étant que « provinciale », je ne peux pas confirmer les adresses indiquées, mais je pense que j’aurai ce livre dans mon sac à ma prochaine excursion dans la capitale !

 

Dans les premières pages, on peut lire : « Tout étranger en visite à Paris a besoin d'une petite semaine pour s'adapter au rythme. Ici, on traverse au vert (pour les voitures), en dehors des clous, et on engueule les automobilistes qui auraient des velléités vous céder le passage. On pousse quand on monte dans le bus et quand on descend du bus. » Je suis soooo d’accord ! En effet, lors de mon dernier séjour à l’étranger, une collègue m’a décrit Paris (et les Parisiennes) de la même manière !

 

Avec ces auteures sympathiques, on découvre une nouvelle fin de contes de fées (ou de princesses parisiennes) : « ils se pacsèrent et eurent un peu d’enfants (ou plutôt dans le sens inverse), se séparèrent, refirent leur vie et décidèrent de se marier chacun de son côté et de refaire un peu plus d’enfants. ». On apprend aussi comment entrer (ou pas) dans des boites de nuit parisiennes très select, ou encore une nouvelle définition de VIP (Very Important Pintadeaux)…

On peut dire que les Parisiennes, même si elles s’en prennent plein la figure, sont chanceuses au fond « car à Paris, il y a presque autant de bonnes librairies que de bonnes boulangeries. »

 

 

Même si dans l’ensemble j’ai apprécié ce bouquin, je dois avouer que j’ai un peu décroché après avoir dépassé la moitié. Certains passages ne m’ont pas vraiment intéressée, comme celui sur les enfants ou la cuisine. Je les ai trouvés un peu longs, et je me suis même forcée à les lire. Cependant, le début m’a bien fait accrocher, et c’est sûrement pour ça que j’ai persévéré. D’ailleurs, le passage sur l’Île de Ré m’a bien remotivée (j’y ai passé quelques bons moments) et ainsi la fin du livre est passée toute seule !

 

 

 

Je remercie les éditions du Livre de Poche ainsi que le forum Livraddict pour m’avoir fait découvrir ce livre frais et amusant. Je suis désormais tentée de découvrir les autres pintades, en particulier les New-Yorkaises auxquelles sont si souvent comparées les Parisiennes dans ces 338 pages !

Ils l'ont aussi lu et donnent leur avis : Heclea, Diane, Caya, Jess, Emeralda, Flo_boss, Olya, cocola, Aily et Nathalie.


A venir :
The Host, de Stephenie Meyer (pas sûr à 100%)

Publié dans 2 à 3 Pikachus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

baba 15/11/2009 00:12


Belle critique, ma chère !

Et ça me donne pas envie de retourner à Paris :) Ah que j'aime pas cette ville.


Jess 08/11/2009 22:13


Tout pareil que toi ! Je compte bien lire les Pintades de NY et de Londres. Les deux autres ne me passionnent pas vraiment, par contre.