Les tribulations d’une caissière, d’Anna Sam

Publié le par Pikachu

http://farm4.static.flickr.com/3137/3115693593_956f242d9e.jpg

Ce qui a fait atterrir ce livre dans ma PAL…

De passage sur un site de vente de particulier, j’ai vu ce livre. J’en avais entendu parler, et le sujet me concernait un peu. J’ai donc craqué (mais sans nouveau passage sous le biiip de la caisse) !

 

Ce que la quatrième de couverture annonce…

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

 

Ce que j’en ai pensé…

Ayant jadis (oui, il fut un temps très lointain) pratiqué l’activité d’hôtesse de caisse (si si, c’est comme ça qu’on appelle les « caissières »), je me suis sentie à mon aise dès les premières lignes de ce livre.

Anna, caissière depuis huit années, a vu du beau monde passer à proximité de son tapis roulant. Employée d’une grande enseigne, elle nous raconte affectueusement les joies et les déboires d’une vie de « caissière ». De punching-ball à la femme invisible, il n’y a qu’un « biiip » !

Grâce à Anna, le lecteur ne s’étant jamais retrouvé de l’autre côté de la caisse se découvre sous un autre œil. Du sympathique client parfait qui oriente tous les codes-barres à l’insupportable mégère qui insulte car ça va toujours trop vite ou trop lentement, en passant par celui qui vous ignore complètement téléphone accroché à l’oreille, on les voit tous passer !

 

Ayant travaillé trois étés dans une enseigne de hard discount, j’ai été amenée à côtoyer cette faune complètement hautaine qu’est le client. Je n’ai pas trop mal vécu cette expérience, mais seulement parce que je savais que ce n’était qu’un « job d’été », et que je reprendrais mes études vers un avenir un peu plus reluisant. Car il ne faut pas l’oublier, bon nombre de ces employés mal considérés font des études en parallèle et arrivent à être autonomes grâce à ce travail si injustement montré du doigt comme au plus bas de l’échelle de la réussite…

Anna Sam raconte avec justesse ce qui attend une caissière. Je me suis remémoré certains clients grâce à elle ! Même si elle ne raconte pas tout, je pense qu’elle donne un bon avant-goût de ce métier pas si évident que ça (oui tous ces codes de fruits et légumes à retenir…). Le tout avec humour bien sûr ! Même si je reste persuadée que ceux qu’elle critique ne se pencheront jamais sur son livre, j’ai été très heureuse de me remémorer tous ces clients imbuvables et insupportables !

Ce livre n’est certes pas de la grande littérature, mais il permet de faire un petit break dans un roman un peu plus lourd (je me bats avec Le Maître des dragons ces temps-ci). Un bon moment de détente en somme !

 

Un p’tit extrait pour la route…

« Client

Vous êtes ouverte ?

 

La caissière polie

Moi non, ma caisse oui.

 

La caissière sarcastique

Biiiip !

 

Et si le/la client(e) est super mignon(ne)

Vous voulez tenter votre chance ?

 

La caissière avec son plus joli sourire

Et vous ?

 

Je ne garantis rien.

Vous pourrez noter au passage que certains clients vous lanceront diverses variantes :

— Vous êtes fermée ?

— Elle est ouverte ?

— Vous êtes une caisse ?

— Je peux venir sur vous ?

 

Je vous laisse le soin d’interpréter… »

 

Temps de lecture…

Même pas une matinée (une paire d'heures je dirais) !

 

Ceux à qui je conseille ce livre…

À tous ceux qui ignorent voire méprisent ces employé(e)s, à ceux qui ont déjà travaillé en tant qu’« hôtesse de caisse », et à ceux qui ont envie de savoir comment ils sont perçus lors de leur passage en caisse en fonction des articles sur le tapis…

 

Ceux à qui je déconseille ce livre…

À personne ! Une caissière, c’est bien utile, et il faut se battre pour que les gens cessent de dénigrer cette profession !

 

Si je devais donner une note…

4 

 

 

Envie de lire d’autres avis ?

Liyah, Matilda, fée de passage, Stieg, Frankie, Auudrey, Babylon, 100choses, Odwy, Thalia

Publié dans 3 à 4 Pikachus

Commenter cet article

100choses 05/11/2010 22:51


En fait, je pense sincèrement que si je n'avais pas exercé ce métier, je n'aurais pas eu le même regard sur ce livre. J'aurais sans doute trouvé certaines scènes exagérées et par là même, la
narratrice un peu prétentieuse.


Pikachu 05/11/2010 22:55



Je suis entièrement d'accord avec toi ! Quand je racontais ce qui pouvait m'arriver à mes parents, ils avaient du mal à me croire parfois...



100choses 05/11/2010 20:40


J'ai lu ce livre cet été, alors que j'étais justement caissière pour un mois. J'ai beaucoup aimé, c'est frais et très juste.


Pikachu 05/11/2010 22:47



Je remarque que les ex-caissière aiment en général, et les non caissières sont plus réservées... Amusant, non ? :D



baba 11/10/2010 12:01


Je pense qu'on a tous râlé (intérieurement ou pas) sur la lenteur d'un caissier ou d'une caissière un jour ou l'autre ^^

Ta chronique me donnerait presque envie de le lire! "Presque" parce que ma PAL est déjà énormissime mais sinon bon boulot de persuasion ;)

Et j'espère que tu n'auras plus à être caissière ;)


Pikachu 11/10/2010 13:34



J'espère aussi ne plus jamais être caissière :D


Je te rassure, les caissières aussi peuvent râler (interieurement ou pas) sur la lenteur d'un client ;)


Merci pour ton commentaire ^^ et longue vie à ta PAL !



Liyah 08/10/2010 12:24


J'ai également travailler en tant que caissière durant 4 ans et pendant mes études. Il y avait vraiment des jours où c'était dur ! Des jours a en pleurer même ! On n'imagine pas ce que c'est ce
boulot ! En tout cas ce livre, je l'ai adoré. Non pas pour sa grande littérature, mais parce que j'ose espérer qu'il fera réfléchir au moins quelques personnes ! lol


Pikachu 08/10/2010 12:41



Être considérée comme une moins que rien par des gens qui ne valent guère mieux, ça fait mal... Heureusement, il n'y a pas que des mauvais clients :)


En tout cas, je trouve qu'Anna Sam rend bien compte de ce métier et des drôles de choses qu'on peut y voir !!



Reka 08/10/2010 08:43


Je ne suis pas tentée par ce livre, mais je découvre ton blog et je voulais te dire que je le trouvais très agréable à lire! Hop, un rss de plus à mon agrégateur :)


Pikachu 08/10/2010 10:09



Ça fait plaisir de lire un commentaire comme ça de bon matin ^^ Merci !