jPod, de Douglas Coupland

Publié le par Pikachu

Pourquoi ce livre ? Dans le cadre d’un partenariat Livraddict/Au diable vauvert.

 

cover 32 - jPodcover 32 bis - jPod
 

L’histoire (extrait du mot de l’éditeur)

Ethan Jarlewski et ses cinq collègues travaillent dans une boîte de jeux vidéo à Vancouver et sont plus préoccupés par l’organisation de tournois de Tetris et la recherche d’informations inutiles sur Internet que par la dernière tâche absurde imposée par leur direction : insérer un personnage de tortue dans un jeu de skate-board.

Bienvenue dans le quotidien dysfonctionnel de ces six geeks (accros à l’informatique) : la mère d’Ethan cultive du cannabis qu’elle revend à des bikers tandis que son frère fricote avec un puissant trafiquant de clandestins chinois. Une bien belle famille psychotique comme l’auteur sait si bien les camper…

Entre tournages de séries Z, compétitions de danse de salon, tribulations en Chine et autres situations déjantées, le récit nous plonge dans un univers hilarant. Pour parfaire l’ambiance de ce nouveau Génération X, Coupland truffe son texte de bizarreries visuelles et de jeux de mots, dressant ainsi le portrait parfait de la génération Google qui érige la futilité désabusée en art de vivre.

Avec cette comédie amorale émaillée d’autoréférences (Coupland va jusqu’à se faire personnage de jPod), la lucidité et la causticité d’un auteur au sommet de son art plastique et littéraire ne manqueront pas de ravir ses nombreux fans. Quant aux autres, ils seront happés par cette expérience de lecture aussi originale que jubilatoire.

 

Mes impressions

Avant de lire un livre, je tourne les pages pour voir, par simple curiosité. Et bien je n’ai pas été déçue : il y a un bon nombre de bizarreries dans ce bouquin !

Première bizarrerie repérée : des pages avec des caractères chinois. Plus précisément des pages avec deux énormes caractères chinois par page !

Deuxième chose repérée : les pages de nombres. Oui, de nombres. Et par pages, je parle de dizaine de pages…

Troisième chose repérée : les pages étranges, c’est-à-dire avec des mots énormes (taille 72 peut-être) et d’autres minuscules, ou encore des lettres jetées comme ça !

 

Il s’agit d’un livre de geek. Mais « qu’est-ce qu’un geek ? » me demanderez-vous. Déjà, prononcez « guique » (oui, ça fait moche de prononcer « jique », et en plus, on ne vous comprendra pas si vous le dites comme ça. Par on, pensez les geeks). Le geek est une espèce en voie d’apparition. Il s’agit de personnes branchées sciences et accro aux nouvelles technologies. Au passage, ne confondez pas geek et nolife (littéralement sans vie, ceux qui ne vivent que par et pour les sujets décrits précédemment). Les geeks ont une vie (la preuve dans le livre) ! Et quelle vie passionnante !

 

Où trouve-t-on ces geeks ? Dans le livre de Coupland (mais pas que) ! Petite présentation rapide


bree  ethan.gif  cow-boy.gif
Bree
Ethan
Cow-boy
Signes particuliers :
allumeuse
Signes particuliers :
narrateur avec une famille étrange
Signes particuliers :
      ?
 Kaitlin.gif  John-Doe.gif Mark.gif
Kaitlin
John Doe
Mark le Maléfique
Signes particuliers :
nouvelle un peu spéciale,     
copine d'Ethan
Signes particuliers :
son ancien prénom : corbeau,
sa mère est une lesbienne radicale
Signes particuliers :
arrivé à jPod il y a peu de temps,
a besoin d'être entouré d'objets
 comestibles


 

À la lecture, j’ai pris quelques notes. J’étais contente ! Je me disais que, pour une fois, mon billet serait bien rédigé, bien complet et tout et tout… Mais voilà, ce livre part dans tous les sens ! Donc, c’est parti, je me lâche, je vais dans tous les sens !

 

 


Cher Ronald,

Choisis-moi plutôt que ces six autres dégénérés. Je travaille pas loin de chez toi en plus en ce moment. Je ne te poserai pas de question sur tes goûts vestimentaires ni sur ton régime alimentaire.

Si je t’intéresse, je te donne mon e-mail : pique-a-chou@gmail.com.

Bisous.

 

 


Ok, j’arrête. Mais ce livre a révélé (voire réveillé) mon côté geek (pas du tout) enfoui au plus profond de moi ! J’ai beaucoup ri à la lecture des lettres d’amour destinées à Ronald (c’est pour ça que j’ai fait la mienne). Mais à la réflexion, j’ai beaucoup ri souvent. Par moment, j’ai eu peur. Pourquoi ? Parce que je me suis un peu vue dans ce livre ! Oui, je google les gens que je rencontre. Oui, par moment j’ai l’impression d’être un peu autiste sur les bords (selon la définition de Kaitlin).

 

Comme je vous l’ai précisé déjà, il y a des choses bizarres, par exemple, des pages entières de nombres. Nous avons donc droit aux cent mille premières décimales de pi (dont l’une est fausse, il faut la trouver), aux nombres premiers compris entre 10 000 et 100 000 (avec un nombre non premier caché dedans, à trouver encore), ou encore une suite de nombres aléatoires dans laquelle se cache un o majuscule (et bien sûr, là aussi, il faut le trouver) ! On a aussi droit (entre autres) à six versions (correspondant à chacun des personnages) d'une lettre d'amour à Ronald, six annonces publiées sur ebay...

 

Je serais bien incapable de donner toutes les marques citées (Coca, Pepsi, Toblerone, WalMart…), ni toutes les références télévisées (Melrose Place…), aux animés (Tortues Ninja, Sailor Moon…) ou littéraires (Le seigneur des anneaux, Charlie et la chocolaterie…) !

Par ailleurs, la fin de l'histoire tourne légèrement autour de l'auteur, Douglas Coupland. Par curiosité, j’ai commencé à compter le nombre de fois que son nom, son prénom ou son surnom apparaissait dans le livre. Je me suis arrêtée à trente !

 

Il s'agit donc d'un livre loufoque qui donne l’impression de partir en vrille. En fait, ce pourrait être un pétage de plombs couché sur du papier !

 

Ce livre m’a poussé à réfléchir sur deux sujets importants (ou pas). Voici des passages très éclairés :

« La télé et Internet sont bien car ils empêchent les gens débiles de passer trop de temps en public. » (P13)

« Peu importe la quantité de sucre ou d’aspartame que tu ajoutes dans un Coca ou un Pepsi, ils ne peuvent pas devenir plus sucrés qu’ils ne le sont déjà. C’est ça leur formule secrète. Ce n’est pas une histoire d’ingrédient secret — qui, soit dit en passant, devrait être enregistré auprès des autorités sanitaires, donc tordons le cou à cette petite légende urbaine concernant l’Ingrédient secret X7 — c’est juste que leurs boissons sont déjà sursaturées en édulcorants. » (P231)

Il y en a plein d’autres, mais je ne vais pas m’amuser à tout recopier !

 

Quand j’ai refermé le livre, j’ai souri : j’ai vu le diable déguisé en tortue après jPod ! Un défi lancé à la maison d’édition ?

 

 

J’               ai                                       Ai

 

Mé                              CE

 

Li          V               R                  e

 

M                     êmE

 

S               i                   J

E                 l                              ‘                       ai

 

 

 

TrO                               uv                       é

B                                                    iZ

aRR               E !


(je me suis inspirée de la page 480)

 

 

Au final, je dirais que cette lecture a été un régal, malgré une légère appréhension. Je sens que je vais faire de la pub pour ce livre auprès de mes connaissances geeks ! Il se lit très vite, et on se marre (en tout cas moi je me suis bien marrée) !

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Au diable vauvert pour cette pépite !

 

Plus d’info :
Titre : jPod (titre V.O. : jPod)
Auteur : Douglas Coupland
Traduction : Christophe Grosdidier
Éditeur : Au Diable Vauvert
Année d’édition : 2010
Nombre de pages : 522 pages
Prix de vente : 22 €
4,5

 


À venir : Young Samouraï, tome 1 de Chris Bradford

Publié dans 4 à 5 Pikachus

Commenter cet article

baba 17/03/2010 11:47


Super article, je suis d'accord avec beaucoup de tes points (sauf Couplan, j'aime pas ces interventions).

J'étais sûr que t'avais aimé les Groooos signes chinois :)


Pikachu 18/03/2010 00:57



Héhé chancun son style de chronique sur jPod ! J'ai bien aimé la tienne en version "interview by Kaitlin" :)

Pour les signes chinois ? Rhoooo comment t'avais deviné ? ;P



Lelf 12/03/2010 18:10


Bon, je l'ai montré à mon copain, j'ai dit que j'en avais vu du bien sur des blogs. Du coup il l'a acheté. C'est un peu de ta faute quelque part :P
(Mais du coup c'est sa PAL qui augmente et je vais pouvoir le lire quand même, hé hé :D)


Pikachu 13/03/2010 15:17



Ah ah ! Tu m'en vois ravie :)
Du coup, j'attends avec impatience que tu le lises !! Merci de me l'avoir dit ^^



Lexounet 07/03/2010 10:42


Pour avoir connu des geeks, effectivement ta présentation est très bien réalisée. Ce genre de livres ne m'attire pas mais ça m'a l'ai très original.


Pikachu 07/03/2010 11:44



Pour être original, il l'est, c'est certain !
Objectivement, je ne pense pas que j'aurais acheté ce livre de moi-même, mais je suis très contente de l'avoir lu. Une belle surprise (oui, ça revient souvent ça, mais c'est vrai) !



cocola 07/03/2010 10:16


Ahahahah, je suis en train de le lire (partenariat aussi) et c'est vrai que mon côté geek se réveille et se régale !

Mais en plus, ça me rappelle vraiment le boulot !!!


Pikachu 07/03/2010 11:39



Serait-ce à la partie "je fais semblent d'être occupée pour pas qu'on me rajoute du travail" que tu fais allusion ?! Je comprends ton sentiment (plus ou moins partagé) :D

J'attends de lire ton avis avec impatience !



Sita 07/03/2010 10:07


Le partenariat m'intéressait et je guettais justement les avis sur ce livre :D Je lorgne dessus dès que je passe devant en librairie mais son prix m'avait arrêtée...
Ben maintenant je suis convaincue, c'est exactement le genre de livres que j'aime lire !

Merci pour ton article particulièrement original :D


Pikachu 07/03/2010 11:37



Au contraire pour moi, ce n'étais pas le genre de livre vers lequel je serais allée naturellement. Mais quelle bonne surprise ! Je n'en avais jamais vu des comme ça !!

Merci pour ton commentaire ^^