Anastasia à votre service, de Lois Lowry

Publié le par Pikachu

Pourquoi ce livre ? Quand j’étais en 3ème (oui, ça commence à faire un moment), j’avais lu Le Passeur, de la même auteure. Ce livre, je l’avais adoré. L’histoire m’était restée à l’esprit longtemps après avoir refermé le bouquin… J’ai voulu voir avec une autre histoire et quelques années plus tard si je pouvais encore être transportée ! Et puis un peu de littérature jeunesse ne fait pas de mal…


cover 24 - Anastasia à votre service

L’histoire (résumé de moi cette fois-ci)

Anastasia, douze ans, est fauchée. Ce n’est pas avec ses dix francs hebdomadaires d’argent de poche qu’elle va s’en sortir. Par conséquent, durant les vacances d’été, elle décide de trouver un emploi de « dame de compagnie pour femme âgée très riche ». Pour ce faire, elle affiche son annonce à des endroits clés (ceux que fréquentent les dames âgées très riches). Et ça marche : deux jours plus tard, Mme Bellingham l’appelle. Malheureusement, elle est engagée comme bonne, et dès son premier jour, elle commet une terrible erreur : elle coince une cuillère en argent à deux cent dix francs dans le broyeur ! Elle se retrouve donc obligée de continuer ce travail pour payer sa dette qui ne sera pas épongée de si tôt étant payée dix francs de l’heure !

 

Mes impressions

Whoa ! J’aime définitivement cet auteur ! Les personnages sont très attachants, et j’ai retrouvé mes douze ans le temps de ces 296 pages !

J’ai tellement apprécié ce livre que je pense que je vais avoir des difficultés à raconter ce qui m’a plu… En fait, Anastasia est une préadolescente tout ce qu’il y a de plus banale. Elle vient d’emménager dans cette nouvelle ville avec son père, professeur de littérature, sa mère, illustratrice de revues techniques, et son petit frère de deux ans, Sam. C’est une famille modeste.

Pas à un seul moment j’ai trouvé l’histoire ou les personnages tirés par les cheveux, pas même Daphnée, la petite-fille dissipée de Mme Bellingham. Ce sont tous des gens normaux, avec des problèmes normaux.

J’étais triste pour la famille Krupnik (celle d’Anastasia) quand le petit Sam est tombé par la fenêtre. Je voulais qu’il se rétablisse au plus vite. J’étais honteuse pour Anastasia aussi à la première réception donnée par la grand-mère de Daphnée…

Il y a de nombreux détails qui m’ont plu, mais je ne veux pas en dire trop de peur de vous gâcher une potentielle lecture ! Je vais quand même dire que l’anecdote de la « bacle » m’a bien fait rire (ceux qui ont lu le livre savent sûrement de quoi je parle) !

Je ne peux m’empêcher de partager avec vous ces deux passages que j’ai trouvés très amusants. Le premier, à l’hôpital :

« — Salut mon vieux Sammy.
— Tu peux me pincer le pied si tu veux, dit Sam. Mais ne me pince pas le bras, parce que je suis Super Fusion.
Mon Dieu, pensa Anastasia. Son cerveau a été touché.
— Qui es-tu Sam ? demanda sa mère.
— Super Fusion, dit Sam.
Il montra du doigt l’aiguille qui entrait dans le dos de l’autre main. Un tube partait de l’aiguille et la reliait à une bouteille pendue à un crochet de métal.
— Oh, dit Mme Krupnik en riant, tu es sous perfusion.
— C’est ce que j’ai dit, dit Sam satisfait.
 »

Le second, dans le quartier où le père d’Anastasia a grandi :

« En fait, Anastasia aurait adoré manger une pizza, surtout sans anchois dessus. Les anchois lui faisaient toujours penser à son poisson rouge. Elle avait toujours soupçonné que les poissons rouges invendus devenaient des anchois à pizza. » C’est typiquement le genre de choses que je pouvais imaginer étant gamine !

 Je ne sais pas quoi dire de plus pour vous donner l’envie de lire ce livre. Je l’ai vraiment aimé, il a éradiqué mon humeur maussade des derniers jours !

 Je viens de surfer onzeouèb, et j’ai découvert qu’il s’agissait d’une saga, et que c’en était le troisième tome ! Hop, la liste dans l’ordre : Anastasia Krupnick, C'est encore Anastasia, Anastasia à votre service, Anastasia, demande à ton psy !, Anastasia connaît la réponse, Le nom de code d'Anastasia, Anastasia avec conviction.

 

Plus d’info :
Titre : Anastasia à votre service (V.O. : Anastasia at your service)
Auteur : Lois Lowry
Traduction : Agnès Desarthe
Éditeur : L’école des Loisirs (Médium poche)
Année d’édition : 1992
Nombre de pages : 296 pages
Prix de vente : 10 €
4-5.gif

 

À venir : La plus belle fille du monde, d’Agnès Desarthe.

Publié dans 4 à 5 Pikachus

Commenter cet article